Qui est Richard Langlois

Mes origines
OUI, je suis natif de Chicoutimi et j’ai passé une bonne partie de ma jeunesse dans le Bas-Saint-Laurent – Gaspésie, à Matane et Rimouski et dans la région de la ville de Québec.

Les études
OUI, j’ai réalisé mes études en récréologie et en enseignement au primaire à l’Université du Québec à Trois-Rivières. J’ai également obtenu un certificat en théologie de l’Université Laval.

Le travail actuel
OUI, j’interviens actuellement à titre d’agent de liaison à l’AGIR, le regroupement des organismes communautaires en santé mentale de la région de la ville de Québec. Je côtoie de nombreux intervenants et intervenantes de différents milieux (organismes communautaires et le réseau public via les CLSC et ce que l’on appelle les guichets d’accès en santé mentale, là où l’on procède à l’étude des dossiers afin de pouvoir établir une offre de services tenant compte des besoins de chaque personne. Je suis donc là pour référer des organismes de partout dans le milieu. C’est une première au Québec !

Construire sur des fondations
OUI, j’ai intervenu pendant de nombreuses années dans le monde du tourisme ce qui m’a conduit à développer plusieurs habiletés en regard de la communication et du marketing.

L’implication sociale
OUI, je me suis impliqué pendant près d’une dizaine d’années auprès d’un organisme appelé L’Équilibre qui vient en aide aux personnes vivant avec un diagnostic de trouble bipolaire (maniaco-dépression) ou une dépression.

Un événement troublant
OUI, je me suis retrouvé un jour avec un diagnostic de trouble bipolaire à l’âge de 36 ans. Une année de hauts et de bas, une séparation, une perte d’emploi et l’impression de tout recommencer à « 0 ». C’est à partir de ce moment particulier que je me suis mis à écrire. Je participe également à de nombreux salons du livre au Québec et au Nouveau-Brunswick.
Une véritable passion: les conférences, les formations et l’animation
OUI, j’éprouve énormément de plaisir à présenter des conférences et formations un peu partout sur le territoire. C’est là où j’excelle tout particulièrement. Il m’arrive aussi d’animer de grands groupes pour des journées thématiques ou autres types d’activités.

« La Grande Séduction »
OUI, je suis toujours aussi amoureux de cette jolie femme rencontrée au terme d’un long rétablissement à L’Isle-aux-Grues.

Un mot déterminant
OUI, le mot « NON » me permet de me dire « OUI »